FFE Belge

Fédération d'Equitation et d'Attelage asbl

081/390.640

Préparation physique des cavaliers (gym, voltige...)

Date de début: Sur demande


Les bases de la préparation physique du cavalier pour son bien être et celui de son cheval

Destinée aux enseignants, coachs et aidants, elle sera centrée sur la préparation physique du cavalier, condition indispensable à l'apprentissage dans le respect de la physiologie du cavalier comme de celle du cheval de toutes les disciplines équestres montées, de la voltige au jumping en passant par la randonnée.

La moindre tension dans un bras, le bassin, une cheville... va directement se répercuter sur le fonctionnement du cheval et venir gêner sa liberté de mouvement. Donc si nous demandons aux chevaux d’être souples et déliés, commençons par avoir les mêmes exigences vis à vis de nous-même. Heureusement, s’assouplir et se maintenir en forme ne demande pas nécessairement un entraînement d’athlète de haut niveau. Commencer par quelques exercices d’assouplissements simples et progressifs est déjà un bon début. Echauffer la musculature de son cheval avant le travail parait une évidence, alors pourquoi ne pas en faire de même pour nous avant de nous mettre en selle. C’est une question de respect du Bien-être animal.

Imaginez-vous commencer une séance d’athlétisme directement par un 100 m… ou un match de football, tout juste sorti du vestiaire  ? … Pourtant, une étude épidémiologique sur la santé du cavalier montre que seulement 12% des cavaliers professionnels s’échauffent avant de monter et 30% attendent d’être à cheval. 58% d’entre vous ne s’échauffent jamais…

Entrainer son cheval exige pour le cavalier d’être en bonne condition physique et mentale. La pratique équestre est une activité exigeante physiquement pour le cavalier

C’est pourquoi, pour encourager les professionnels comme les particuliers à mettre en œuvre une bonne préparation physique et mentale. La FFE vous propose cette journée destinée aux moniteurs et animateurs, centrée autour des échauffements qui sont est un des leviers pour améliorer la maîtrise des risques liés au cheval et limiter ou retarder l’usure physique, tant du cavalier que de sa monture.

Certain de ces exercices peuvent se faire n’importe où à pied, lors de vos travaux dans les écuries ou quand vous faites le tour de la prairie, d’autres sur tapis ou sur un tonneau de voltige.

Car bien que
discipline équestre à part entière, la voltige équestre est surtout une gymnastique à cheval qui devrait être à la base de l'apprentissage de toute discipline équestre montée.

"Avant de mettre l'élève en selle, avec deux rênes en mains, il faut lui faire enfourcher un cheval qui sera capable, à la longe, de passer d'une allure moyenne à l'autre sans secousse, sans mouvement brusque d'encolure ou de membre. Avec un harnachement de voltige et sans selle, le débutant commencera à "sentir" son cheval, à éprouver les impressions que lui communiquent les allures ; il pourra se décontracter, n'ayant pas le souci de conduire son cheval, ce qu'il ne saurait faire convenablement à cause de l'instabilité de son assiette... ...Ensuite, par des exercices d'assouplissement alternés des bras, du buste et des jambes, l'élève commencera à acquérir l'aisance..." - Extrait de "Notes sur l'équitation élémentaire" de Nuno Oliveira

Intéressé ?
Envoyez vos coordonnées à ou 0475/66.55.60

(Réduction sur les formations pour les personnes membres de la FFE 
à titre personnel)