FFE Belge

Fédération Francophone d'Equitation d'Extérieur et d'Attelage de Loisir

081/390.640

La matière d’examen

La répartition de la matière par brevet se présente comme suit :

Examens théoriques

Brevet 1 : connaissance générale du cheval

  • Le cerveau :

Quelles sont les différents « étages » du cerveau, comment les informations sont-elles traitées, quel « étage » apporte quoi…

  • Les fonctions sensorielles :

Quels sont les sens du cheval, quelles informations permettent-ils au cheval de recueillir, dans quelles limites ?

  • La motricité :

Même s’il s’agit d’hippologie et de notion élémentaires sur l’anatomie du cheval, certaines connaissances de base liées à la motricité du cheval sont indispensables pour aborder la matière réservée aux brevets supérieurs en éthologie équine. Sont par exemple concernés le squelette et les allures du cheval.

  • Comportements qui caractérisent le cheval, ou qui est le cheval ?

Habitudes alimentaires, organisation sociale, comportements sociaux, …

Brevet 2 : connaissance générale du cheval

Le brevet 1 se limite à la connaissance théorique générale de la matière reprise ci-dessus, alors que le brevet 2 demandera une connaissance plus détaillée des mêmes sujets, un discernement de l’intérêt concret de ces connaissances dans l’utilisation du cheval, et une démonstration de l’utilisation de ces connaissances dans le cadre d’un examen pratique.

Le brevet 2 couvre également la matière concernée par

  • Les fonctions comportementales finalisées

  • Les notions d’espace personnel, d’espace projectif virtuel, d’espace inter-individuel d’espace social et domaine vital. Ces notions sont particulièrement concernées par l’examen pratique, dont le but est de vérifier que le candidat utilise les connaissances acquises (même s’il ne réussit pas à exécuter les exercices demandés).

  • Le cheval et l’espace topologique, les 5 rapports perçus par le cheval pour appréhender l’espace.

Brevet 3 :

le brevet 3 demandera une connaissance plus fouillée des mêmes sujets que ceux prévus pour les brevets 1 et 2, un discernement encore plus fin de l’intérêt concret de ces connaissances dans l’utilisation du cheval, et une démonstration de l’utilisation de ces connaissances dans le cadre d’un examen pratique qui vérifiera également cette fois la correcte exécution des exercices demandés.

Le brevet 3 couvre également la matière concernée par :

  • les différents types d’apprentissage (pavlovien, instrumental ou conditionnement opérant, associatif, cognitif, social…) quand et pourquoi on les utilise…

  • l’organisation des mouvements du cheval aux 3 allures et dans le reculer.


Examens pratiques

Brevet 2

Application pratique de l’utilisation des espaces personnels dans des exercices tels que :

  • Aborder un cheval en espace fermé et lui mettre un licol

  • Conduire un cheval en piste (au licol)

  • Conduire un cheval dans une chicane (au licol)

  • Aborder un cheval en espace ouvert ou semi-ouvert

  • Etre capable de provoquer le mouvement par la gestion de l’espace en liberté

  • Envoyer un cheval sur le cercle à la longe par pressions

  • Longer un cheval aux trois allures et aux deux mains

L’examen porte essentiellement sur la capacité du cavalier à utiliser son espace personnel et celui du cheval pour gérer les difficultés qu’il rencontre et non sur la réalisation effective des exercices demandés. En d’autres termes, un candidat qui appliquerait correctement les pressions pour faire face à des difficultés aurait plus de chance de réussir son examen que celui dont le cheval exécuterait les exercices « par habitude » malgré des erreurs de position caractérisées de la part du cavalier.

Brevet 3 :

Application pratique de l’utilisation des espaces personnels dans des exercices tels que :

  • Etre capable de changer d’allure en liberté.

  • Conduire un cheval en ligne droite et sur des courbes en étant devant lui, par aspiration.

  • Conduire un cheval en ligne droite et sur des courbes par attachement virtuel (parallèle à lui).

  • Utiliser la gestion de l’espace pour envoyer un cheval sur un parcours avec embûches.

  • Conduire un cheval en filet ou en licol, en ligne droite et sur des courbes, avec embûches éventuelles, en coordonnant les messages transmis par l’intermédiaire du filet ou du licol et ceux transmis par attachement virtuel.

  • Etre capable de procéder à une séance de travail en liberté incluant changements de direction/changements d’allure/et changements de vitesse dans l’allure.

  • Etre capable de changer d’allure et de vitesse dans chaque allure, à la longe en cercle.

  • Etre capable d’embarquer et de débarquer un cheval dans un van en toute sécurité (par aspiration ou par pression).

  • Etre capable de faire franchir au cheval, à la longe, des embûches de toutes sortes (eau, bâche, passage étroit, saut, etc.) par aspiration ou par pression.

  • Conduire le cheval en ligne droite et sur des courbes au moyen de longues rênes, en étant derrière lui (application des 5 rapports de structuration de l’espace topologique chez le cheval)



Les brevets 4 et 5 théoriques et pratiques sont en préparation.